Cystites : causes et symptômes

La cystite est une maladie qui atteint les voies urinaires. Elle est essentiellement provoquée par les bactéries présentes dans l’intestin. L’Escherichia Coli est la bactérie majoritairement responsable de la maladie. Au sein de la flore intestinale, elle est inoffensive et ne présente aucun danger. Considérée comme une bactérie naturelle, elle ne devient dangereuse que lorsqu’elle sort de la flore intestinale. Chez la femme, le risque est élevé, car la distance entre l’urètre et l’anus est très courte. SI les bactéries arrivent dans l’urètre ou la vessie, des complications graves s’en suivent.

Rôle de l’hygiène intime et des rapports sexuels dans l’apparition de la cystite

Il existe plusieurs facteurs de risque de cystite : savon, sexe, froid, etc. Quand le système immunitaire est faible, les bactéries en profitent pour se développer progressivement. Autrement dit, l’organisme n’a pas les ressources pour combattre correctement les microbes. Dans des conditions optimales, ces agents perturbateurs prolifèrent et abondent dans le corps. Les périodes de froid sont propices au développement des cystites. Au cours de cette période, elles sont particulièrement virulentes. Le manque d’irrigation sanguine profite aux cystites. Après une séance de natation, il est alors préconisé de mettre des habits secs. Il en va de même pour l’hygiène sanitaire trop fréquente. Le niveau de pH de la région génitale possède un fragile équilibre. Renseignez-vous davantage et cliquez ici. En prenant trop de douche ou de bain, cet équilibre est rompu et les bactéries pénètrent facilement. Entretenir des rapports sexuels réguliers et fréquents engendre également des infections urinaires à cause du contact avec l’urètre.

Causes de la cystite : Ménopause et grossesse

La cystite aiguë est une maladie qui atteint rarement les hommes. Elle concerne surtout les femmes qui sont plus vulnérables en raison de facteurs biologiques. La ménopause est l’une des causes de la cystite. Arrivé à un âge avancé de 50 ans, le taux d’œstrogène est en chute libre, ce qui favorise la prolifération des infections. Le prolapsus qu’atteignent les femmes âgées augmente également le développement de bactéries. Le phénomène d’incontinence urinaire est un de facteurs majeurs entrainant la cystite.

Durant la grossesse, la production d’hormones est constamment instable. Les infections urinaires comme les cystites à répétition sont alors très fréquentes chez les femmes enceintes. Pendant toute la durée de la grossesse, l’utérus exerce une pression sur la vessie, ce qui entraine souvent la stase urinaire, ce qui est un autre facteur favorisant la cystite.

Symptômes prépondérants de la cystite

Les manifestations de la cystite sont plus ou moins faciles à décrypter :

  • Brulures et douleurs dans les régions génitales
  • Uriner très fréquemment jour et nuit
  • Urine malodorante
  • Incontinence
  • Crampes dans le bas du ventre

Le quotidien des personnes atteintes de la cystite est particulièrement pénible à vivre. Les malades ont toujours une envie pressante, mais seulement quelques doutes sont versés. Quand l’inexorable besoin d’aller se soulager s’accompagne de douleur au cours de la miction, la cystite est forcément le coupable. Lorsque les troubles ne sont pas traités à temps, les douleurs spasmodiques gagnent en intensité et deviennent insoutenables. À des stades avancés, les douleurs s’accompagnent d’hémorragies. Chez les séniors et les enfants, cystites à répétition se manifestent souvent par de fortes poussées de fièvre entre 39 et 40 degrés de température corporelle.