Comment soulager l’arthrose du genou ?

Également connue sous le nom de gonarthrose, l’arthrose du genou est une maladie qui altère le cartilage de l’articulation. Des millions de Français, souvent âgés de plus de 65 ans, souffrent de cette pathologie particulièrement handicapante au quotidien. Mais quelles sont les solutions qui permettent de soulager les douleurs ?

Qu’est-ce que la gonarthrose ?

L’arthrose du genou est une maladie articulaire entraînant la détérioration du cartilage. Au fil du temps, ce dernier se réduit et finit par se fissurer, entraînant de vives douleurs et une incapacité chronique à se déplacer. Ces poussées douloureuses sont en règle générale accompagnées par l’apparition de raideurs au niveau de l’articulation.

En France, près d’un tiers des personnes victimes d’arthrose souffrent d’une gonarthrose. Si les causes de cette pathologie sont encore mal connues, les médecins s’accordent pour dire que le vieillissement en est le principal responsable. Elle peut également être le résultat d’un surpoids ou d’un traumatisme survenu durant la vie du patient (fracture du ménisque, entorse, etc.).

Les solutions pour soulager l’arthrose au niveau du genou

Pour l’heure, aucun remède miracle ne permet de traiter cette maladie articulaire. Il est en revanche possible de soulager les douleurs liées à une gonarthrose par la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il est aussi possible d’avoir recours à des infiltrations d’acide hyaluronique (viscosupplémentation) pour diminuer la douleur et favoriser la mobilité de l’articulation. En revanche, le financement de cette méthode n’est pas pris en charge par la sécurité sociale.

Il est également recommandé de réaliser des séances de rééducation chez un kinésithérapeute. Cela permet d’entretenir la souplesse du genou et participe au maintien de sa stabilité. De même, le professionnel de santé proposera des exercices visant à développer le muscle quadriceps.

Par ailleurs, la pratique d’une activité physique douce participe à la réduction de la douleur et à la prévention des crises inflammatoires. La marche, la natation ou le vélo sont autant de sports qui vous aideront à lutter contre les symptômes de la gonarthrose. De plus, une activité physique régulière est un excellent moyen de perdre d’éventuels kilos superflus qui viendraient peser sur votre articulation.

Que ce soit dans le cadre de votre pratique sportive ou de vos activités quotidiennes, le port d’une genouillère ou d’une attelle peut enfin vous aider à maintenir votre genou efficacement. Dans certains cas, il peut aussi être judicieux de se munir d’une canne pour soulager la pression exercée sur votre articulation douloureuse.

Qu’en est-il d’une intervention chirurgicale ?

Si les solutions précédentes ne suffisent plus à calmer les douleurs liées à une arthrose au niveau de genou, il conviendra alors de se tourner vers une intervention chirurgicale : l’arthroscopie. Cette dernière consiste simplement à remplacer l’articulation abîmée par une prothèse partielle ou totale ayant une durée de vie d’environ quinze ans.

Lors de l’opération, le chirurgien procède à une incision d’une dizaine de centimètres pour venir poser la prothèse en métal et polypropylène. Les muscles, tendons et autres ligaments sont préservés, ce qui réduit grandement les suites opératoires.

Il s’agit donc d’une intervention relativement douce qui, en règle générale, soulage grandement les patients touchés par l’arthrose. Souvent proposée en ambulatoire, cette opération est bien entendue suivie de séances de rééducation chez un kinésithérapeute.

En conclusion, plusieurs solutions existent pour réduire les douleurs liées à une gonarthrose, en fonction du stade de la maladie. En dernier recours, une intervention chirurgicale peut permettre aux patients de retrouver une vie (presque) normale.