Renforcer ses défenses naturelles et son système immunitaire

Les défenses naturelles protègent l’organisme des agents pathogènes externes comme les virus ou les bactéries. Plusieurs facteurs tels le stress, le froid ou la fatigue peuvent cependant les affaiblir exposant ainsi le corps à toutes sortes d’affections. Pour garder une bonne santé en général et éviter les maladies, il est primordial de stimuler puis de renforcer le système immunitaire. Voici quelques méthodes naturelles et particulièrement efficaces à connaître pour améliorer vos défenses.

Des solutions préventives pour booster son immunité

Il n’est plus à prouver que la santé de l’organisme dépend entièrement du bon fonctionnement des défenses immunitaires. Or, plus de 69 % du système immunitaire se situent dans les intestins d’où l’intérêt de fournir les bons nutriments à la microbiote afin de renforcer la muqueuse intestinale. Pour cela, la consommation de probiotiques (ou lactobacilles) est fortement conseillée.

En stimulant les cellules intestinales, ces produits améliorent la réponse immunitaire en cas d’infection. Il est possible d’en acheter sous forme de compléments alimentaires ou d’articles spécifiques auprès d’une boutique bio ou d’une pharmacie. Vous pouvez aussi les retrouver dans certains aliments comme le yaourt, les préparations lacto-fermentées ou la choucroute. Misez également sur la vitamine D. Pas besoin de cachets ou autres substituts, une simple exposition aux rayons du soleil pourra vous en fournir.

Plante connue pour booster le système immunitaire, l’échinacée peut aider à lutter contre le refroidissement. Dans le domaine de la pharmacopée asiatique, des champignons comme le reishi ou le shitaké sont utilisés afin de réduire le stress moral et environnemental. Ces deux produits sont donc spécialement recommandés durant les saisons froides.

Privilégiez une alimentation saine et équilibrée

Une alimentation saine et des ingrédients biologiques sont la base d’une bonne santé en général. Ainsi, pour renforcer ses défenses, il convient d’adopter un régime alimentaire qui bannit les mauvaises consommations. Pour commencer, vos repas devront être équilibrés et contenir tous les nutriments dont l’organisme a besoin : protéines, glucides et lipides. Il faudra donc varier les ingrédients en fonction des saisons. Bien entendu, cela implique plus de consommation de légumes, de fruits et autres aliments riches en fibres (céréales complètes, légumineuses…).

Réduisez par ailleurs les apports en sucre qu’on retrouve dans les produits industriels et les aliments à index glycémique élevé. De même, l’utilisation des graisses animales saturées et bourrées de protéines est à éviter. À la place, privilégiez les huiles riches en acides gras essentiels ou idéalement les huiles vierges de 1ère pression. Les poissons des mers froides comme les sardines ou les anchois sont également conseillés en raison de la qualité de leur graisse.

Quelles sont les bonnes habitudes à avoir ?

Avant de penser à un quelconque traitement, une personne sujette à des rhumes à répétition ou des signes de faiblesse immunitaire devra d’abord réfléchir à son mode de vie. En effet, des mauvaises habitudes comme le tabagisme, les situations de stress ou le manque de sommeil peuvent affaiblir considérablement les défenses immunitaires. Il faudra donc éliminer ces facteurs de votre quotidien pour ne pas altérer le fonctionnement du système immunitaire.

Pour commencer, réduisez le stress chronique. Si ce dernier est lié à votre travail, vos obligations ou vos difficultés, n’hésitez pas à vous faire aider par un coach expérimenté ou suivre une formation en gestion de stress. Pour éviter les dépenses, pourquoi ne pas seulement vous mettre au sport ? En plus de vous garder en forme, les activités sportives contribuent grandement à l’évacuation du stress. Durant l’entrainement, vous oxygénez votre cerveau, éliminez les toxines, stimulez les défenses et surtout déconnectez votre psychique.

Le sommeil permet à l’organisme de se réparer, de se nettoyer et de produire différents composants indispensables pour un bon fonctionnement (hormones, enzymes, globules…). Pensez donc à avoir un bon sommeil récupérateur. Pour cela, plusieurs points sont à considérer : heure du coucher (entre 21 et 0 h), matelas (accueil, épaisseur…), linges de lit (coton, satin, etc.), éclairage et bruits, etc.