Opération de la presbytie : quels avantages ?

Avec près de 700 000 nouveaux cas chaque année en France, la presbytie n’affecte la vision de près de personne à partir de 40 ans en moyenne. En effet, en vieillissant, le cristallin de l’œil perd de sa souplesse et de sa capacité d’accommodation suivant la distance de l’objet à visionner. Ce qui affecte dès lors les facultés des presbytes à lire de plus petits caractères. Heureusement, pour traiter ce trouble de la vision, il existe de nombreuses solutions, comme le port de lentilles ou de lunettes, ainsi que l’opération de la presbytie. Justement, pour cette dernière option, suivant le type de patient et les objectifs de la chirurgie, il existe plusieurs techniques permettant d’effectuer une opération de la presbytie à Montpellier. Les voici, ainsi que leurs différents avantages !

La monovision : une chirurgie pour les moins de 55 ans

La monovision est une chirurgie de correction de la presbytie destinée aux myopes de moins de 55 ans. (Sur docteurlevy.info, des informations supplémentaires sont disponibles au sujet de la presbytie et de l’âge des patients concernés par ce trouble de la vision). Cette technique consiste en l’utilisation d’un dispositif optique binoculaire permettant de corriger l’œil dominant pour la vision de loin. L’autre œil quant à lui est laissé myope pour assurer la vision de près. Ce qui permet alors au cerveau de privilégier un œil ou l’autre suivant la distance de l’objet à regarder. Grâce à cette technique, le patient peut profiter d’une vision assez aisée pour effectuer les tâches du quotidien. Cependant, il devra tout de même porter des lunettes pour conduire un véhicule, ou pour une vision de près prolongée, par exemple pour la lecture d’un livre.

La multifocalité : une option de plus en plus prisée

Ensuite, il y a la multifocalité qui s’adresse aux patients souffrant d’une presbytie totale ou les hypermétropes de plus de 55 ans. Dans ce cas, des implants multifocaux sont insérés à la place du cristallin qui est retiré, même sans présence de cataracte. Cette technique, utilisant une anesthésie locale seulement, reste une des plus fiables, car elle promet une meilleure vision à toutes les distances. Elle est d’ailleurs plus prisée que d’autres chirurgies réfractaires ou opération de la presbytie à Montpellier, car le patient peut vaquer à ses occupations sans devoir porter des lunettes ou des lentilles constamment. Évidemment, les implants multifocaux nécessitent un temps d’adaptation du cerveau pour assimiler toutes les nouvelles informations, car il reçoit plusieurs images en même temps. Cette option offre aussi, comme avantage, un coût peu élevé, car une partie peut être remboursée par la Sécurité sociale. Ce, en cas d’opération de la cataracte en même temps que celle de la presbytie.

La chirurgie au laser : une opération assurée sans douleur

Cette technique permet de modifier la forme de la cornée pour mettre en place une pseudo-accommodation. En effet, cette opération de la presbytie à Montpellier consiste à créer deux zones de vision : centrale pour la vision de près et périphérique pour la vision de loin. Une opération de la presbytie au laser présente divers avantages. Entre autres, vous ne ressentez aucune douleur durant la procédure, avec seulement une anesthésie locale. Celle-ci ne dure d’ailleurs qu’une vingtaine de minutes pour les deux yeux. De plus, vous avez la possibilité de faire des retouches pour améliorer encore une fois la vision. Et contrairement à la monovision, le résultat est quasi irréversible. Et le patient n’aura plus besoin de verres correcteurs. Malgré ses multiples points forts, le prix d’une chirurgie au laser reste relativement élevé. Toutefois, en cas d’opération de la cataracte durant l’intervention, une partie du montant est remboursée par la sécurité sociale.