Faire appel à un spécialiste pour traiter la déréalisation et la dépersonnalisation

Souvent, trop d’angoisse conduit à des troubles comportementaux qui nuisent à la santé mentale et physique d’une personne. La plupart des individus atteints d’une crise d’angoisse récurrente et d’anxiété permanente finissent par montrer les premiers signes de la déréalisation et de la dépersonnalisation. Afin de connaître un peu mieux ces troubles du comportement, il est important de savoir la définition exacte de ce type de crise. De connaître les principales causes des troubles et d’entamer les thérapies pour guérir. Aller à la rencontre des spécialistes pour se faire aider pour le traitement est également une étape indispensable.

 

Définitions de déréalisation et de dépersonnalisation

Les troubles anxieux nommés déréalisation et dépersonnalisation sont un épisode que les 50 % de la population traversent au moins une fois dans leur vie. Le trouble de dépersonnalisation/déréalisation est une sorte de comportement qui entraîne la dissociation d’une personne suite à un événement choquant mentalement ou qui a secoué la personne physiquement.

La déréalisation ou dissociative est le comportement d’une personne qui pense être le spectateur de sa propre vie. À ce stade, le patient se détache entièrement de la réalité et se désintéresse complètement de son propre environnement. Cette sensation provoque un vrai problème dans le comportement général de la personne. Cela engendre une anxiété existentielle. La personne devient de plus en plus dépressive face à ses angoisses. Le détachement se fait sentir avec les négligences de la vie quotidienne par exemple.

La dépersonnalisation est également un trouble dissociatif tout comme la déréalisation, mais elle est plutôt orientée vers le désintérêt total à sa propre existence. La personne considérée comme atteinte de ce type de trouble comportemental reste un observateur de sa propre vie. Comme si elle est une étrangère à sa propre existence.

Dans les deux cas (déréalisation/dépersonnalisation), le ressentiment est le même. Le patient a l’impression d’avoir perdu le contrôle de lui-même. Sur le site fredericarminot.com se trouve des informations et des témoignages tangibles sur la thérapie comportementale liée aux troubles de la déréalisation et de la dépersonnalisation.

 

Les causes qui provoquent les troubles de déréalisation et de dépersonnalisation

La déréalisation/dépersonnalisation est un trouble commun lié à l’angoisse et à l’anxiété récurrente. Souvent considérés par une maladie mentale, les symptômes de ce trouble comportemental surviennent après des périodes de stress et d’inquiétude que le cerveau n’arrive plus à contrôler.

D’une manière générale, la plupart des patients dont on détermine ce type de maladie sont les personnes qui touchent souvent aux stupéfiants. La prise de drogue entraîne le désintérêt à sa propre personne. Les substances psychoactives entraînent la dépendance et petit à petit, la dépersonnalisation et la déréalisation s’installent. La dépendance à l’alcool est également une cause palpable qui provoque le trouble de comportement. Voilà pourquoi, il est dangereux de boire de l’alcool excessivement au point de devenir un accro à la boisson alcoolisée. La dépendance à des stupéfiants et à l’alcool change complètement le comportement d’une personne au point de devenir une maladie mentale. L’addiction à ces substances crée des angoisses permanentes en cas de manque d’où la dépersonnalisation et la déréalisation.

La drogue et d’alcool ne sont pas les seuls facteurs qui causent des troubles comportementaux. De multiples facettes sont recensées. Les personnes qui sont souvent victimes de crise d’angoisse peuvent être atteintes de ce trouble. Les personnes qui représentent ces phobies et qui sont hantées par cette peur permanente sont susceptibles d’être des victimes de la dépersonnalisation et de la déréalisation.

 

Les thérapies traitant la déréalisation et la dépersonnalisation

Le diagnostic et le traitement reposent sur les symptômes spécifiques après l’analyse de toutes les causes possibles. Le traitement consiste en général en une psychothérapie suivie de traitement médicamenteux. Cela est surtout prescrit pour un patient dépressif et perturbé.

Le stress étant un premier facteur qui peut conduire à un trouble comportemental, il est conseillé de bien le gérer. Bien évidemment, cette méthode semble facile à dire, mais la réalisation est une autre affaire. Car tout l’environnement peut provoquer le stress tel que la famille, le travail, la vie sociale ou sentimentale, etc. Une personne qui se sent incapable de surmonter ces difficultés peut sombrer facilement dans la déréalisation et la dépersonnalisation.

Le meilleur moyen de trouver sa vie normale avant l’anxiété généralisée est basé sur une thérapie comportementale. La relaxation, la méditation, les divers sports sont considérés comme la meilleure thérapie face au trouble anxieux généralisé. Ce sont en effet des petites choses qui aident à surmonter le stress du quotidien. Les émotions non contrôlées provoquent des troubles comportementaux au point de devenir un problème telles que la dépersonnalisation et la déréalisation.

 

Les symptômes de la dépersonnalisation et de la déréalisation

La première apparition des symptômes de dépersonnalisation ou de déréalisation apparaît d’une manière épisodique. Les signes de l’anxiété peuvent durés seulement quelques heures, jours, mois voire années selon la façon dont le patient se rende compte de cette nouvelle attitude. L’anxiété augmente et décroît en intensité selon le niveau d’angoisse du patient.

Les symptômes de la dépersonnalisation sont souvent marqués par le fait de se sentir détaché de son corps, de son esprit et de ses sentiments ou encore des sensations. Les personnes touchées par ce trouble du comportement se conduisent comme un observateur extérieur de sa propre vie. On remarque sur quelques patients également un sentiment d’irréalité, ils se comportent comme s’ils sont des robots. Ils n’ont plus le contrôle de ce qu’ils font ou disent. Ils se sentent physiquement et psychologiquement faibles. Malheureusement, les patients ne montrent aucun signe d’émotion voire très peu aux autres. Chez certains patients, ils en perdent même la faculté de décrire ou reconnaître leurs émotions. La sensation de déconnexion à ses souvenirs et l’incapacité de se rappeler de plusieurs choses.

Les symptômes de la déréalisation de son côté ne sont pas si éloignés de la dépersonnalisation. Les patients du trouble ont l’impression de se détacher de leur environnement. Ils pensent vivre comme dans un brouillard ou comme s’ils sont emprisonnés dans un mur de verre qui les sépare de l’environnement. Aux yeux des patients du trouble comportemental, le monde en général semble vide, sans vie, voire artificiel. Chez les patients atteints de la déréalisation, les objets semblent flous et pas clairs. Le changement d’apparence sur certaines choses est également remarqué et fréquent. Des objets qu’une personne saine voit petits peuvent paraître grands aux yeux d’un patient souffrant du trouble comportemental. Le bruit peut sembler plus ou moins fort qu’il est réellement. Et même le temps semble passer trop lentement ou trop rapidement.

Tous les symptômes que ce soit pour la dépersonnalisation que pour la déréalisation sont pénibles et intolérables. L’anxiété et la dépression deviennent un mode de vie nuisible à la santé mentale et physique. Avec une prise de conscience du patient, tout peut être soigné en quelques mois avec beaucoup de volonté.

 

Les conséquences de la dépersonnalisation et de la déréalisation

Ces troubles comportementaux entraînent beaucoup de conséquences néfastes aux personnes touchées notamment l’insomnie ou le trouble du sommeil, les bouffées délirantes, les troubles de l’humeur, les troubles cognitifs, le burnout ou encore les troubles de l’humeur. L’angoisse et l’anxiété généralisée font partie de la vie quotidienne. Les troubles graves de la personnalité chez les patients sont fréquents.

Le trouble comportemental nécessite en effet l’intervention d’un spécialiste afin de déterminer le traitement adéquat. Dans le cas de la dépersonnalisation et la déréalisation, le traitement se fait par l’intermédiaire d’un comportementaliste. Au besoin, le médecin traitant prescrit des médicaments antidépresseurs.

La meilleure thérapie de la dépersonnalisation et la déréalisation est de contacter un spécialiste des troubles comportementaux. Car en fait, c’est l’unique moyen qui garantit une guérison rapide et sans effets secondaires.

Si vous avez dans votre entourage des personnes qui souffrent des troubles comportementaux, aidez-les à surmonter cette épreuve et orientez-les à consulter des spécialistes dans le domaine. Les psychologues ne sont pas forcément en mesure de traiter ce genre de maladie. Il n’y a en effet pas mieux que les comportementalistes pour dire stop aux troubles de comportements.