Quand dois-je m’inquiéter de l’acné de mon adolescent ?

L’acné est une des premières causes de visite chez un dermatologue des adolescents. Dès leur apparition, les boutons d’acné peuvent subsister à l’âge adulte mais possèdent des mécanismes assez divergents de ceux retrouvés durant l’adolescence. Les acnés sont majoritairement bénignes mais peuvent se manifester sous des formes plus sévères avec des apparitions simultanées réparties sur le corps. Quelles sont les causes de l’acné et quels facteurs sont susceptibles d’aggraver ces boutons ?

Les formes de l’acné à l’adolescence

L’acné juvénile est due à l’accumulation d’une substance secrétée par les glandes sébacées de la peau, celle-ci ne parvient pas à être évacuer du fait qu’elle est bloquée par la formation de bouchon. Le blocage engendre des microkystes mais ne présente généralement aucun risque pour la santé de l’adolescent. Les acnés débutent souvent au niveau du visage et les signes d’apparition sont diverses mais associées à de la peau grasse luisantes aux pores dilatés, dans le cas d’infection des microkystes, elles prennent la forme de papule érythémateuse. Les hormones androgènes jouent un rôle important dans la formation des acnés et augmente les risques de complication tel l’acné nodulo-kystique, représentée par la formation de nodules profonds et évoluent en abcès, pouvant laisser des cicatrices à termes. Dans ces cas de forme rare, il est conseillé de trouver rapidement un dermatologue pour réduire les risques d’aggravation.

Quels sont les facteurs pouvant aggraver l’acné ?

L’hygiène quotidienne et les soins du visage sont les premiers responsables d’une complication des boutons d’acné. Les épidermes à fort taux d’apparition acnéique doivent sélectionner minutieusement les produits appliqués pour éviter une association avec des allergies. Ensuite le soleil est un agent dont la lumière sèche les lésions et épaissit la peau, ce qui peut cacher les imperfections. Une consommation excessive de produits industriels (gras et sucrés) peut contribuer à l’augmentation du nombre de bouton d’acné. Et enfin, le smartphone, qui est un excellent vecteur de bactéries du fait qu’il sert d’intermédiaire entre les mains, le visage et les vêtements.

Prévention des acnés

Un des premiers reflexes à mettre en œuvre est d’éviter de tripoter les lésions aux risques de les percer. Les peaux sensibles à tendance acnéique sont recommandées d’utiliser des produits adaptés aux peaux acnéique en plus de diminuer son exposition face aux rayons du soleil en absence de crème solaire non comédogène. Un nettoyage journalier de la peau sans causer d’irritation avec les produits adaptés peut également prévenir la présence d’acné en surnombre et il faut remarquer qu’un traitement n’arrivant pas terme peut causer des rechutes.